Des panneaux solaires camouflables ? Découvrez le photovoltaïque organique par impression !

Créer des panneaux photovoltaïques souples caméléons, à même d’épouser la forme et la couleur de leur environnement…C’est le défi que s’est lancé la société française DisaSolar en collaboration avec la Direction Générale de l’Armement français. Lumière sur le photovoltaïque organique à impressions jet d’encre.

Principe du photovoltaïque organique par impression

Utiliser des matières organiques et non plus du silicium afin de camoufler les panneaux solaires, faire en sorte qu’ils s’adaptent naturellement aux formes et couleurs de l’endroit où ils sont apposés.

Pourquoi faire ?

Augmenter l’autonomie énergétique d’équipements et d’outils de communication utilisés durant les opérations. A termes, des applications « civiles » pourraient voir le jour.

Comment ça marche ?

On parle ici de photovoltaïque organique : « Il n’y a pas besoin de silicium, seulement d’une impression jet d’encre » affirme Stéphane Poughon, le PDG de DisaSolar. Grâce à ces impressions réactives à la lumière du soleil, sa société est à même de produire de panneaux dont l’épaisseur n’excède pas quelques dizaines de millimètres.

Rendement

Inférieur au photovoltaïque ‘classique’, le rendement des panneaux à impression jet d’encre n’en demeure pas moins correct, puisqu’il atteint 10 % en laboratoire. Stéphane Poughon vise un rendement de l’ordre de 6 % en conditions réelles. Des chiffres que le lancement de ces nouvelles recherches pourrait améliorer.

Applications

Moyens de transport, équipements militaires, outils de communication, habitats… Les possibilités sont quasi-infinies.

Avantages du photovoltaïque organique par impression

Des panneaux solaires sur mesure, élégants et qui remplissent malgré tout leur fonction première : produire de l’énergie utilisable par l’homme. Et selon Stéphane Poughon, « Les investissements pour produire ce type de panneaux sont au moins dix fois inférieurs à ceux des méthodes traditionnelles. »