New-York passe au vert avec des installations solaires et éoliennes

La « Grande Pomme » se veut plus verte. Et pour cela, elle a adopté une nouvelle règlementation le 30 avril dernier qui vise à faciliter l’installation de panneaux solaires, éoliennes et serres agricoles sur les toits de la ville. À terme, l’objectif est de réduire la facture énergétique de 15 milliards de dollars et le rejet des gaz à effet de serre de 30%.

« The Green Apple »

Alors que plusieurs grandes puissances ambitionnent d’installer de gigantesques centrales solaires ou éoliennes, New York passe au vert en lançant le projet éco-responsable Green Zone.

Depuis le 30 avril 2012, le Conseil municipal de New York a adopté un ensemble de résolutions dans le but de faciliter la rénovation de bâtiments et l’installation de panneaux solaires et éoliennes sur les toits de la ville. Ainsi, Green Zone s’adresse à l’ensemble du secteur résidentiel, industriel et tertiaire.

Jusqu’à présent, toutes les initiatives du genre avaient échoué à cause d’une règlementation trop stricte datant de 1916. À terme, ce projet « eco-friendly » devrait permettre, non seulement, de réduire la facture énergétique de 15 milliards de dollars, mais aussi les émissions de gaz à effet de serre de 30%. Sans parler d’une économie de 800 millions de dollars pour les citadins.

L’initiative Green Zone arrive donc à point nommé. Car rien qu’à New York, un million de bâtiments rejettent 80% de CO2 dans la ville. C’est le double de ce qui est établi dans les pays industrialisés à l’échelle nationale !

Double objectif pour Green Zone

Le lancement du projet Green Zone a un objectif double ; d’une part, augmenter la part d’énergie renouvelable dans le mix énergétique de la ville. D’autre part, contribuer à l’amélioration de la qualité de l’isolation thermique des bâtiments, responsable en partie des émissions de CO2.

Depuis 2008, une équipe spécialisée au sein du Conseil municipale analyse tous les éléments faisant barrage aux travaux énergétiques et aux installations écologiques. Grâce aux nouvelles réglementations, les projets environnementaux seront grandement facilités, notamment en matière d’isolation des bâtiments. Il sera désormais possible d’isoler la façade afin d’éviter de réduire un espace intérieur souvent restreint. Ceux qui n’utiliseront pas l’entièreté de l’épaisseur autorisée pourront le reporter sur la hauteur du bâtiment.

En définitive, New York est salué pour cet ambitieux projet, mais seul l’avenir nous dira si Green Zone a l’impact environnemental escompté.