Installation solaire thermique

L’énergie renouvelable est de nos jours très valorisée. Elle fait partie intégrante de nos comportements écologiques. L‘installation solaire thermique vous permettra notamment de produire eau et chauffage gratuits et renouvelables.

Installation solaire thermique, c’est quoi ?

Comme les panneaux photovoltaïques, les panneaux solaires thermiques utilisent les rayons du soleil. Ils sont composés de capteurs qui piègent les rayons solaires et transforment l’énergie en chaleur. Celle-ci est généralement utilisée pour chauffer l’eau.
Il existe deux types différents d’installation solaire thermique : les panneaux solaires thermiques plats, et les capteurs à tubes. Ceux-ci ont une taille nettement supérieure à la première catégorie de panneaux, et ont un meilleur rendement. Ils permettent de faire des économies à long terme.

Le chauffe-eau solaire

C’est ce qui permet le fonctionnement de l’installation solaire thermique. Le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire se fait assez simplement au sein de l’installation solaire thermique. Tout d’abord, des capteurs, composés d’une plaque et de tubes métalliques, vont capter l’énergie solaire. Les capteurs, appelés aussi absorbeurs, vont chauffer au contact des rayons solaires. Tout ceci est inséré dans un coffre isolé thermiquement.
Un circuit primaire, constitué d’eau et d’un liquide antigel, va s’occuper, quant à lui, de transporter la chaleur dans l’installation solaire thermique. Ce circuit est calorifugé et étanche. Le liquide chauffe au contact des capteurs et est transporté dans un ballon de stockage. Ce ballon est rempli de l’eau utilisable pour le foyer.
Le liquide antigel va donner son énergie à l’eau, grâce à un échangeur thermique, et va ainsi chauffer celle-ci. Le ballon contient alors de l’eau chauffée, et le liquide antigel refroidi, repart vers les capteurs. L’eau chaude peut être alors utilisée par le ménage. Le ballon se rempli d’eau froide et le cycle recommence au sein de l’installation solaire thermique

La circulation du liquide antigel peut se faire de deux manières différentes. Soit naturellement, par un phénomène de différence de densité, soit mécaniquement, à l’aide d’une pompe électrique appelée circulateur.

Il existe deux modes de chauffe-eau pour une installation solaire thermique. Le monobloc (les capteurs et le ballon forment un même bloc), installés à l’extérieur du bâtiment et le chauffe eau solaire à éléments séparés. Dans ce cas, les capteurs sont à l’extérieur de la maison, et le ballon, à l’abri, à l’intérieur. Ce modèle permet à l’eau du ballon de se refroidir moins vite. C’est aussi, en général plus coûteux.

Pour votre futur projet, demandez un devis auprès des différents installateurs de chauffe-eau solaire.