Installation photovoltaïque : connaître les bases

Installer des panneaux photovoltaïques, c’est une chose. Mais le circuit de l’électricité ainsi produite passe par bien d’autres étapes avant d’arriver jusque dans vos prises de courant. Voici un petit guide de l’installation photovoltaïque pour y voir plus clair.

Installation photovoltaïque : se repérer

Même si vous déléguez la fastidieuse mise en service de votre système PV à un prestataire compétent, il est toujours important de connaître globalement les principaux composants de votre installation photovoltaïque :

  • Les modules photovoltaïques : ils sont généralement apposés sur le toit, soit de manière parfaitement intégrée (« thin films », ardoises photovoltaïques…), soit sur une structure (panneaux monocristallins, polycristallins…)
  • L’onduleur : il convertit le courant continu produit par vos panneaux PV en courant alternatif exploitable dans la maison. Il sécurise votre habitat en empêchant tout risque d’électrocution ;
  • Le compteur de production : si votre installation photovoltaïque est raccordée au réseau, comme c’est souvent le cas, vous devenez une « mini-centrale » de production d’électricité. Logiquement, votre compteur peut donc tourner à l’envers quand vous produisez plus que ce que vous n’utilisez.

Petit lexique électrique

kW, kWc, kWh… Difficile de s’y retrouver parmi toutes les appellations quantifiant l’énergie électrique d’une installation photovoltaïque. Les distinctions sont pourtant fondamentales :

  • Le kilowatt (kW ou 1.000 W) : c’est la puissance électrique d’un système. 1 kW correspond au transfert de 1.000 joules durant une seconde. Un système de 500 W est donc moins gourmand qu’un système de 1.000 W ;
  • Le kilowattheure (kWh ou 1.000 Wh) : c’est l’énergie utilisée par un appareil de 1.000 W qui a fonctionné en continu durant une heure. Un système de 1.000 W consommera 1.000 Wh s’il est allumé une heure ; il consommera 500 Wh sur 30 minutes ;
  • Le kilowatt crête (kWc ou 1.000 Wc) : c’est la puissance électrique délivrée dans des conditions standard d’ensoleillement (1000 W/m²) et de température (25°C). Inutile de se compliquer les choses : en Belgique, 1 kWc correspond à 8 m² de panneaux solaires. 1 kWc produit environ 850 kWh par an chez nous.

Une installation photovoltaïque optimale ?

Le rendement de votre installation photovoltaïque dépend de plusieurs paramètres que l’on peut résumer très simplement :

  • L’orientation : chez nous, un panneau solaire doit être orienté plein Sud pour profiter au maximum de l’apport de l’énergie solaire. Second choix : une installation photovoltaïque avec orientation Sud-Est ou Sud-Ouest ;
  • L’inclinaison : plus les rayons du solaires arrivent perpendiculairement sur votre installation photovoltaïque, plus le rendement est optimal. Tout dépend de l’heure de la journée et des saisons mais globalement en Belgique, l’angle idéal par rapport à l’horizontale est de 35° ;
  • L’effet d’ombrage : Si un arbre ou un mur crée de l’ombre sur votre installation photovoltaïque, celle-ci diminue fortement le rendement des cellules PV, qui fonctionne alors à 50 %, voire à 0 % de leur capacité. Comme le soleil tourne, analysez la fréquence avec laquelle les ombres éventuelles se projettent sur votre toiture !