Fermeture de Tihange 2 et Doel 3 : les panneaux solaires sont-ils la solution ?

En optimisant les installations de panneaux solaires en Belgique, il serait possible de produire près de la moitié de l’électricité perdue par l’arrêt des deux centrales nucléaires. C’est en tout cas ce qu’affirme PV-Vlaanderen, la fédération flamande des entreprises du secteur des panneaux photovoltaïques.

Pas de blackout grâce aux panneaux solaires ?

panneaux solaires photovoltaïquesAlors que de nombreuses voix s’inquiètent du possible risque de pénurie d’électricité en Belgique et de la flambée des prix qu’elle engendrerait, l’énergie solaire figure actuellement comme l’un des moyens les plus sûrs de contrer tout ‘blackout’.

Contrairement au nucléaire, l’énergie solaire dépend…du soleil. Or, les pics de consommation d’énergie ont lieu durant les soirées d’hiver. Une échéance qui approche… Pour contrer cela, PV Vlaanderen préconise une utilisation alternative des installations photovoltaïques déjà en place en les faisant tourner en journée plutôt qu’en soirée. Le stockage de l’énergie captée en journée dans des batteries de capacité suffisante est une autre solution possible

Plus performants lorsqu’il fait froid

« Le rendement des panneaux solaires est meilleur les jours où il fait froid, surtout lors de telles journées de gel éclatantes » explique M. Polfliet de PV Vlaanderen. Si les fermetures de centrales nucléaires se poursuivent en Belgique, l’approvisionnement des foyers en énergie solaire durant l’hiver est donc une équation qui devrait être rapidement réglée.