[Dossier Certificats Verts 2/6] Electricité Verte ou grise ?

L’électricité verte est produite à partir de sources d’énergie renouvelables telles que l’énergie solaire, hydraulique, la biomasse… Elle se distingue de l’électricité grise produite, elle, à partir de combustibles fossiles ou nucléaires.

De l’électricité verte

Les filières de production d’électricité verte ne produisent globalement pas (ou peu) d’émissions de CO2. Elles contribuent de ce fait à limiter le réchauffement climatique de la planète. Elles ne posent pas non plus de problème de stockage et de traitement des déchets à long terme.

A l’inverse, elles s’avèrent, toutefois, plus coûteuses que les filières classiques et requièrent, par conséquent, une aide financière plus importante pour leur développement.

Cela explique que tant l’Union Européenne que les gouvernements nationaux et les régions instaurent, depuis une dizaine d’années déjà, des mécanismes de soutien en faveur de la production de ce type d’énergie.

C’est le cas des certificats verts qui octroient une rentrée financière supplémentaire aux producteurs d’énergie verte, à la condition pour ceux-ci de disposer d’un certificat de garantie d’origine (CGO) prouvant l’économie d’émissions de CO2 dans le cadre de leur production.

Electricité verte et régions

Chaque région dispose de son propre organe de régulation du marché de l’énergie et donc de l’énergie verte.

En Wallonie, c’est la Commission Wallonne pour l’Energie (CWaPE) qui gère l’ensemble des certificats verts. De 2003 à 2010, elle a ainsi octroyé près de huit millions de certificats verts.