Les certificats verts sont morts…

…vive le soutien global garanti. Le gouvernement wallon a, en effet, décidé de mettre fin aux certificats verts. Désormais, l’indemnisation se fera sur base des revenus.

Le succès des certificats verts est indéniable. Mais ce succès a un coût que le gouvernement wallon entend réduire. La fin des aides ? Non : un nouveau plan devrait rapidement voir le jour et, après une période transitoire, être d’application dans toute la Région wallonne.

 

Sur base du revenu

Certificats verts
L’aide octroyée sera calculée en fonction du revenu du ménage décidant de placer des panneaux photovoltaïques. De même, la durée de ce ‘soutien global garanti’ sera différente en fonction des revenus perçus. Alors que les certificats verts étaient octroyés sur 10 ou 15 ans, le soutien global garanti ne couvrira plus qu’une période allant de 7 à 9 ans. Enfin, une contribution certificats verts sera attribuée, celle-ci équivalent à la différence entre le soutien global garanti et le coût évité grâce à la production d‘électricité.

 

Quid du retour sur investissement

Cette modification de l’aide régionale a comme principale conséquence un allongement de la durée du retour sur investissement. Actuellement, une installation de panneaux photovoltaïques est amortie sur 5 ans. Ce laps de temps pourrait passer à 7 voire 9 ans. Néanmoins, l’amortissement pourrait être plus rapide pour les bas revenus puisque le soutien global garanti qui leur est accordé sera plus important que pour les hauts revenus. Notons que c’est cette durée à atteindre qui permettra de déterminer le montant exact du soutien global garanti.

 

Installation panneau solaire

Sous conditions

Au niveau wallon ou au niveau européen, des conditions spécifiques ont été établies pour restreindre la portée de ce soutien global garanti. Ainsi, les personnes envisageant une installation de plus de 10 kW ne bénéficieront d’aucune aide. Dans le même temps, une autorisation sera nécessaire pour installer des panneaux produisant entre 5 et 10 kW. Enfin, une contribution devra être octroyée au gestionnaire de réseau.

 

Période transitoire

Le nouveau système nécessite une mise en place. On estime, en Région wallonne, que celui-ci ne pourra pas être opérationnel avant le 1er janvier 2014. Ce régime transitoire pourrait prendre la forme de certificats verts directement cédés à Elia et l’on compterait durant 8 ans trois certificats vers par MWh produit.